Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 11:47

La sélection des 5 lieux à ne pas manquer n'est vraiment pas facile. Bali regorge d'endroits plus magiques les uns que les autres, de plus chaque expérience est unique et selon la période ou la météo les lieux n'ont absolument pas le même rendu. J'ai donc sélectionné 5 lieux qui offre une vision assez variée de Bali.

 

Gili's islands

 

108 0255Ces trois îles au large de Lombok, Gili Meno, Air et Trawangan, sont un refuge au calme et dans la sérénité pour passer un week end loin de l'agitation et de la pollution de Bali. Passer un weekend au Gili's c'est se ressourcer et profiter pleinement de la plage, non pas pour bronzer mais pour faire de la plongée, soit avec une bouteille soit avec un simple tuba et des palmes. Même dans les eaux vraiment peu profondes les fonds sont magnifiques. On y voit des poissons de toute sorte, des coraux, et des tortues! La paix de l'île est préservée grace à ses moyens de transport 100% écologiques. Voitures et motos y sont totalement banis. Pour se déplacer vous pourrez louer un vélo, marcher ou faire un tour en calèche. Je conseille à tous ceux qui vont à Bali de faire un détour par les Gili's.

 

Le temple de Besakih


DSC 0031

Situé à l'Est de l'île sur un versant du mont Agung il s'agit du plus grand temple de Bali. Les trois principaux temples qui composent le site sont consacrés à la trinité Shiva, Vishnu et Brahma qui symbolisent respectivement la destruction, le maintien et la création. Les autres temples sont dédiés à des divinités mineures ou sont propres aux castes. L'architecture y est vraiment magnifique, avec de nombreuses pagodes à 11 merus ainsi que de grands portails permettant l'accès aux temples.

 

 

La plancha

 

planchaC'est un bar restaurant situé sur la plage de Seminyak. A partir de 17h le lieux prend tout son charme. Quoi de mieux que d'admirer un magnifique coucher de soleil face à la mer, calé sur un immense pouf un cocktail à la main? Vous êtes à Bali. Le restaurant propose une carte variée, des plats copieux à des prix très raisonnable étant donné le lieux. Le premier vendredi de chaque mois la plancha devient the place to be, la soirée qui attire facilement jusqu'à mille personnes en haute saison. Pour l'animation plusieurs Djs se relaient et 2 bars supplémentaires sont installés sur la plage.

 

 

Padang Padang

  IMG 0734

C'est l'une des plus belle plage de Bali, elle se situe sur le bukit, l'eau y est transparente et le sable blanc. L'avantage de cette plage contrairement aux autres plages du bukit qui sont tout aussi belles c'est qu'à marée basse comme haute on peut s'y baigner, le fond étant composé de sable et non de roche. Le mieux est d' arriver tôt le matin ou de trouver un jour de semaine pour éviter la foule du weekend.

 

Kuta

 

DSC 0593Beaucoup diront que Kuta n'est absolument pas indispensable aux charmes de Bali. C'est une ville très agitée, très touristique, très commerçante et pas vraiment charmante c'est vrai. Mais Kuta par son ambiance offre une vision unique à Bali. L'agitation permanante de jour comme de nuit, la foule de vendeurs locaux, de touristes typiques en marcel bintang, la plage idéale pour débuter le surf offrent une vision globale enthousiasmante et finalement assez propre a Bali. On trouve absolument tout question souvenirs, les poppies 1 et 2 sont de très longues rues étroites, bordées tout le long d'échoppes, d'hotels, de bar restaurants. La légian elle est bordée par les nightclubs et bar. Kuta Square réunit les plus grandes boutiques des marques de surf et un matahari. Enfin il est toujours sympathique d'aller poser sa serviette à Kuta beach, les beach boys proposent tous les 5m des boissons fraiches et des planches à louer. C'est le lieux pour débuter le surf mais je déconseille la baignade l'eau y est vraiment sale. En fin d'après midi la plage se remplit, les gens affluent après le travail pour profiter du coucher de soleil.

Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 11:05

NYEPI

 

Chaque année au mois de mars, une fête très insolite et unique au monde a lieu à Bali.

 

Nyepi célèbre le nouvel an hindouiste saka. Les rues sont alors décorées avec des monstres en papier les ogoh ogoh qui ont pour fonction d'éloigner les mauvais esprits qui tentent d'envahir la terre à cette occasion. La veille du jour fatidique des pétards sont explosés partout dans la ville afin de tenter de repousser le venue des esprits, mais rien ne les empèchera  de descendre sur Terre. Au coucher du soleil, les esprits démoniaques descendent sur terre. Après quelques heures intenses les balinais vaincront les démons qui remonteront au ciel.

A partir de minuit, la Terre doit apparaitre vidée de tous ses êtres humains afin que les démons ne soient plus tentés de revenir. Pendant les 24h de Nyepi, l'île reste complètement morte de toute activité: interdiction de sortir de chez soi, d'allumer la moindre lumière ou tout appareil électrique, le tourisme s'arrête complètement, on ne peut pas sortir de l'hotel, même l'aéroport est fermé, c'est le seul aéroport international au monde qui ferme.

 

Unique au monde cette fête est le reflet des traditions séculaires qui continuent d'exister à Bali et qui en font aussi sont charme.

 

 

 

Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 07:19

Les restaurants


  Le sobat : meilleur restaurant de Bali au niveau qualité prix, vous aurez la qualité des standards européen pour un prix vraiment dérisoire. La carte est très variée (cuisine indonésienne et européenne) les plats copieux et les produits frais, le service rapide et de qualité. A la fin du repas un petit dessert est offert aux clients. Mes amis et moi allons y manger au minimum 4 fois par semaine.

Mes suggestions

kebab di pesce

 

-poisson : shish kebab di pesce, brochettes de crevettes, poisson et calamar grillées 

 -viande, cream beef pepper, tranches de bœuf sauce au poivre

 -indonésien : kolobak, viande de porc cuite sur une plaque chauffante

 

-pates : tagliatelle marinara, pates fraiches faites maison servies avec

des fruits de mer

-dessert: banana pancake (dessert incontournable de Bali)  

adresse : Jl Pengubengan Kauh 27, Kerobokan Kelod / Kuta Utara- Bali  

 

autres : kat's kitchen cuisine thailandaise de qualité les plats sont frais et parfumés,les salades y sont très bonnes ainsi que les brownies en vente à emporter. bali malo véritable crêperie bretonne, plusieurs choix de galettes et un incontournable la crêpe sucré au beurre salé. Teh Tarik restaurant indien malgré l'attente on ne s'en lasse pas je recommande les roti onion garlic et roti keju.  

A ne pas manquer ! Jimbaran seafood restaurants, ce sont des restaurants à même la plage, éclairé à la bougie le repas se compose de poissons et fruits de mer grillés pêchés le jour même et grillés au charbon. Les plats sont accompagnés de riz vapeur, légumes et de sauces faites maisons. Le client peut choisir lui même sont poisson ou commander à la carte.


Les night clubs


Pour les soirées Kuta est la destination où aller. Tout le long de Pantai Kuta, les bars et nightclubs seDSC 0011 succèdent . Une soirée type : Happy hour au Vi Ai Pi, 2 cocktails pour 60 000 Rps, au premier étage bar et scène, au deuxième nighclub, après quelques verres direction la porte à côté pour le célèbre Sky Garden, trois étages, de nombreuses salles et une immense terrasse au troisième, à 20 000 Rps le shooter la tournée est de mise, vous pourrez finir la soirée au Bounty véritable ville dans la ville, c'est le repère des australiens, le lieux est immense et l'ambiance déjantée. autres : le Eikon, le lieux est très agréable et la musique plutot rap US, également l'M bargo pour danser jusqu'au bout de la nuit.

 

Shopping


Bali Galleria est un immense mall sur Simpang Siur à Kuta, deux librairies, un supermarché, restaurants, de nombreuses boutiques d'habillement, de sport, une parfumerie, une quincaillerie, vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin. Il existe de nombreux malls et boutiques a Bali surtout à Kuta, pour vos achats vous ne saurez plus où donner de la tête. Les meilleures boutiques de mode féminine se trouvent à Kuta Square et le long de la route qui traverse la Legian et Seminyak. Les prix y sont élevés mais les articles sont les mêmes que ceux que l'on trouve en France, en général les boutiques proposent de très jolies robes de soirée. Somewhere est une boutique de mode très pointu offrant une sélection d'articles recherchée. Il y a une boutique à Kuta et à Seminyak. Pour ceux qui aiment le surfwear toutes les marques sont présentes en boutique et outlet, faites vous plaisir, les collections ne sont pas les mêmes qu'en France.  

 

Les cafés


Le cafe moka à Seminyak ou sur le Bukit, c'est le lieux pour prendre son brunch, anglais, français, mexicain...le choix y est varié. Vous aurez le plaisir de déguster un croissant et vos tartines avec un bon capuccino. Le satay club, à l'entrée d'Ungasan ce restaurant propose aussi des brunch et petits déjeuner. Les pancakes y sont particulièrement bons ainsi que les milkshakes.

Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 05:04

En indonesie

 

L'Indonésie est par sa population le premier pays musulman au monde; 85% soit 210 millions d'habitants sont de confession musulmane, il est vrai qu'ici tous les produits sont estampillés d’un logo halal. J’ai essayé de trouver une exception pas moyen ! Le jus de fruit, les gateaux, le lait, les chips, le Mac Do et même l’eau. Toutefois l'Indonésie reste neutre dans sa constitution et la liberté de culte est de règle. On compte aussi 6% de protestants, 3% de catholiques, 2% d'hindouistes et 4% d'autres confessions. L'Indonésie reste tout de même un pays réunissant de nombreuses cultures parfois très éloignées les unes des autres et essaie de conserver cet eclectisme culturel. La devise est d'ailleur Bhinneka Tunggal Ika (unité dans la diversité)

 

La religion à Bali

 

Composant l’une des 27 provinces de l’archipel Indonésien Bali est la seule enclave hindouiste.

 

Bali est surnommée « l’île des milles temples » ou encore « l’ile des dieux » et ce en raison du nombre impressionant de lieux de culte. D’anciennes traditions animistes ainsi que des cultes millénaires continuent d’influencer l’architecture des temples, des villages et la vie rituelle en campagne. L’indouisme balinais  est très cérémonial et intègre des éléments animistes et boudhiques. Les fidèles croient que les divinités visitent les hommes lors de cérémonies où offrandes, musique et danse leur rendent hommage. Bien qu’il y ait de nombreux temples chacun a sa propre cérémonie anniverssaire piodalan qui correspond au jour où il a été consacré. Cette cérémonie peut durer de 1 à 3 jours pour les petits temples et entre 7 et 11 jours pour les lus grands temples.

A Bali la religion joue un grand role dans la vie quotidienne et les grandes étapes de la vie d'un individu comme les naissances, les mariages, les funérailles et les rites de passage qui exigent la participation de tout le village. Le culte des ancêtres et des esprits de la nature reste partout pratiqué à Bali. Pour les habitants les mondes physiques et surnaturels sont liés  sekala niskala (visible invisible). Des canang (offrandes) réalisées quotidiennement protègent les maisons et aident à concilier les esprits néfastes ainsi que les divinités bienveillantes souvent associées aux montagnes et au ciel. Des sanctuaires domestiques rendent aussi hommage aux ancetres divinisés.         IMG 2098  IMG 0277

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autels dressés près d’un rocher ou d’un grand arbre indique qu’un être invisible y a élu domicile. Les buta kala (esprits de la terre) sont partouts présents et les canang parfois composées avec de l’alcool fort ou de la viande servent à les apaiser. 

L’esprit gardien Barong à l’aspect d’un dragon représente l’ordre, l’harmonie et la santé et s’oppose à la sorcière Rangda associée au chaos et à la maladie. 

 Selon les balinais les êtres humains peuvent maintenir l’équilibre entre les esprits hauts et bas grace aux offrandes et la vie d'un balinais est rythmé par de nombreuses cérémonie de sa naissance à sa mort.

 

DSC 0059-copie-1

Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 04:38

Pour cet article j'ai fait le choix d'interviewer un employé de l'entreprise afin d'avoir un témoignage personnel à partager. Mon choix c'est donc porté sur Ni Made Sumbersari, dite Sari la comptable de l'entreprise, mère de famille, femme active balinaise et agréable collègue de travail qui a accepté de répondre à mes questions.

 

-Morning Sari, to begin could you introduce you briefly, name, family status, children, where you live, where you are from.

My Name : Ni Made Sumbersari                                                             DSC 0034 - Copie

Marital status : Married with 2 kids

I live and come from Denpasar Bali                                                         

 

-What is your position in the company? My position : Accounting

-What study did you do? Economic & accounting 

-Where? in Java and Bali

-When did you begin working here? Just start a few month ago : 12 Sept 2011

-According to you, if you have already worked in a local company what are the main differences? 

The difference :

01. The environment for the office between staff & the boss

02. Salary and other benefit

03. Appreciation from company to the staff

-What is the best way to work? The best is working with foreign company.

-You are a mother and a worker, isn’t it difficult to combine both status? Not really as long as we can manage the time and also cause I have maid and baby sitter at home, so helpful.

-So for sure, you are a modern wife, how do you feel this status here in Indonesia and more particularly in Bali? Mostly we are so proud if we can work also not only demanding to husband.

-What about your career do you have expactations? My expectation will have my own business such consultant tax & finance.

 


 

Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 10:29

POLITIQUE

 

Le 19e sommet de l’Association des Nations d’Asie du Sud (ASEAN) a eu lieu en Indonésie et plus précisément à Bali du 14 au 19 novembre.

 

             ASEAN

 

 

 En tant que président de l'ASEAN  en 2011, l'Indonésie a accueilli ce 19ème sommet, du 14 au 19 novembre à Nusa Dua, une luxueuse station balnéaire du sud-est de Bali. Les chefs d’Etats et des gouvernements membres de l’association regroupant Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam, ainsi que des partenaires tels que les Etats-Unis, la Corée du Sud, la Chine, la Russie, le Japon, l'Inde, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, soit dix-huit pays représentant plus de la moitié de la population mondiale, se sont réunis. 

Le sommet, placé sous le thème "Communauté de l'ASEAN au sein d'une communauté mondiale des nations", a été présidé par le chef d’Etat indonésien Susilo Bambang Yudhoyono. Dans son discours d'inauguration, M. Yudhoyono a appelé à la coopération dans la région et a formulé l'espoir que le sommet permette de définir une vision pour la communauté de l'ASEAN pour l'après-2015. Il a également évoqué les défis nombreux et complexes du monde actuel, soulignant les incertitudes qui continuent de planer sur l'économie mondiale. Il a mentionné en particulier la volatilité des prix affectant la sécurité alimentaire, les problèmes liés aux ressources en eau et aux ressources énergétiques, ainsi que le changement climatique.

Le président américain Barack Obama est arrivé jeudi au centre de conférence de Nusa Dua, pour participer à ce 6e Sommet de l'Asie orientale (EAS) sur fond de rivalités sino-américaines dans la région. La Chine était quant à elle, représentée par son Premier ministre, Wen Jiabao arrivé la veille. Ces réunions sont intervenues dans un contexte tendu entre Pékin et Washington, respectivement première et deuxième économie mondiale, qui se disputent le leadership en Asie-Pacifique.
Les Etats-Unis, inquiets de la montée en puissance économique, politique et militaire de la Chine, multiplient les initiatives pour affirmer leur présence dans la région et ont fait savoir qu'ils ne se laisseraient pas dicter leur ordre du jour et qu'ils plaideraient à Bali pour un traitement multilatéral du contentieux alors que la Chine exige de discuter directement avec les pays concernés. Barack Obama a par ailleurs déclaré avant sa visite pour le sommet « Toutes nos nations ont un profond intérêt dans le développement d'une Chine pacifique et prospère mais les Etats-Unis se réservent le droit de lui parler franchement ».

Les principaux thèmes abordés pendant le sommet étaient l'économie mondiale, le sommet du G20, la gestion des catastrophes, le changement climatique, la sécurité alimentaire et énergétique, et l'intégration régionale.


Les chefs de diplomatie de l’Asean ont donné mercredi leur feu vert à une présidence birmane en 2014


Les chefs de la diplomatie des dix pays ont récompensé le virage démocratique spectaculaire opéré par la Birmanie depuis un an. L'ancienne junte militaire a été remplacée par un gouvernement dit "civil", des élections ont été organisées - les premières en 20 ans - et la figure de l'opposition et prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi a été libérée. La décision de confier la présidence à la Birmanie consacre le retour de l'ancien régime militaire sur la scène diplomatique régionale. Le régime avait été largement mis au ban des nations en raison de ses violations répétées des droits de l'Homme et en particulier de la détention d'Aung San Suu Kyi. Les sanctions des nombreuses capitales internationales, avaient contraint le pays à renoncer à prendre la présidence tournante de l'Asean en 2006, cette fois bien décidé à présider à son tour le sommet en 2014, la Birmanie a su montrer ses progrès en termes de démocratie.

Toutefois plusieurs capitales, les Etats-Unis en tête, ainsi que des organisations des droits de l'homme, estiment prématuré de récompenser la Birmanie, craignant qu'elle n'ait joué le jeu démocratique que pour s'acheter une bonne conduite. Interrogé par l'AFP au sortir de la réunion de Bali, le ministre malaisien des Affaires étrangères, Anifah Aman a souligné que lui et ses homologues "soutenaient pleinement" la Birmanie, s'empressant cependant de souligner: "nous les exhortons à s'engager pleinement sur le chemin de la démocratie".

Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 11:41

 

 Vous ne savez pas cuisiner ? Tous les livreurs du quartier connaissent votre adresse par cœur ? Vous avez déjà raté un plat de pates ? Bali est fait pour vous. En 56jours, soit 112 repas à raison de deux repas par jour, pas une seule poêle, pas une seule casserole, ni même un simple couteau (mais ça je n'y peut rien) n'auront transité par mes mains. Eh oui, ici pas besoin de faire la cuisine ça revient moins cher d'aller manger dehors. Oui mais voilà, je vous vois venir, être obligé de sortir tous les soirs pour aller manger c'est pas génial, comment fait on le fameux soir de milieu de semaine quand en rentrant chez vous vous ne rêvez que d'un bon film calé dans votre canapé ? Eh bien, à Bali absolument TOUS les restaurants vous livrent à domicile. De plus ici vous en avez pour tous les gouts, local, italien, japonais, thaïlandais, même français, sans oublier notre bon vieux Mc Do et tout autre fast food possible et imaginable. On trouve absolument tout. J'ai pu tester un bon nombre de restaurants, parfois douteux (eh oui, j'ai aussi pu apprécier la joie des bonnes vieilles mouches dans l'assiette (T_T )

 

Première différence, ici le repas se mange à l'aide d'une fourchette et d'une cuillère. Le couteau n'est pas au programme, mais étant donnez que la viande est émincée vous n'en n'avez pas besoin. Le verre est toujours accompagné de sa paille, même si vous prenez de l'eau, je suppose que c'est pour des raisons d'hygiène étant donné la poussière. L'attente au restaurant est longue, parfois très longue (j'ai plusieurs fois attendu un plat plus d'une demi heure). Si l'addition est 10% plus élevée que ce qu'elle doit être, ce n'est pas une tentative de vol mais la taxe gouvernementale que le restaurateur n'a pas inclus dans son prix.

 

La cuisine locale


Parlons peu, parlons bien, parlons vrai. Je ne vais pas vous mentir en disant que la cuisine locale est pleine de nouvelles saveurs exquises et d'odeurs alléchantes vous faisant monter l'eau à la bouche. La nourriture locale c'est pas mal, c'est même plutôt bon parfois mais disons les choses honnêtement ça devient très vite lassant. Dans un warung (restaurant) typique on vous servira du nasi puti (riz blanc) que vous pourrez accompagner de légumes, viande ou poisson, plus ou moins variés selon le restaurant. Le choix est souvent le même, mais surtout évitez tout ce qui est rouge, c'est du piment, et ici la plupart des plats sont très épicés. Un repas dans un warung basique coute environ 20 000 Rps soit 1,50€. La cuisine locale est grace, la plupart des aliments sont fris, les premières semaines la bonne vieille salade de crudités vous manquera. Mais en compensation vous apprécierez les jus de fruit frais : mangue, banane, papaye, melon, pastheque, fraise, citron. Vous ne pourrez plus vous en passer ! Dans les petits warung on ne sert qu'un plat unique, sinon en général ceux ci sont à la banane. Vous la trouverai déclinée sous toutes ses formes, en pancake, en beignet, rôtie, accompagnée de chocolat... Les portions ne sont plus petites qu'en France mais largement suffisantes sinon étant donné le prix vous pourrez tester plusieurs plats. En général, il ne faut pas faire trop attention à la propreté dans les petits établissements, même si de prime abord vous trouvez l'hygiène douteuse les aliments étant fris ou grillés vous avez peu de chance de tomber malade. Pour ma part je n'ai absolument rien eu depuis le début. Mon top 5 des plats locaux : sate ayam (brochettes de poulet sauce cacahuète), roti keju (galette avec du fromage), nasi goreng (riz sauté aux légumes), mi goreng sapi (nouilles au bœuf) et roti kaya (crepe au lait de coco)

IMG 0212IMG 0213


Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 07:32

NUSA LEMBONGAN

 

 

Après une nuit blanche, vendredi soir oblige, direction l'embarcadère de Sanur. Départ prévu à 8h pour Nusa Lembongan, une petite ile au large de Bali. Une fois montée sur le slow boat, embarcation balinaise traditionnelle, je sens déjà que le week end s'annonce bien. Le soleil est au rendez-vous, malgré cette nuit blanche je suis bel et bien sur le bateau, appareil photo chargé, maillot de bain dans le sac, lunettes de soleil sur le nez. Je prends quelques photos puis me laisse rattraper par la fatigue, quoi de mieux qu'une bonne sieste au soleil sur le ponton? Nusa-Lembongan 0024Une heure et demi après, nous voilà arrivés à Nusa Lembogan. Eau limpide, sable blanc, barques colorées, le clichet parfait des vacances de rêve à Bali.

Sur place on réussit à trouver un kos pour 150 000 Rps la nuit, location de scooters 175 000 Rps la journée, nous voilà prêts à explorer l'île. (Bon ok Max était déjà venu, mais ça faisait longtemps)

Petit tour en barque dans la mangrove, une petite balade agréable au fil de l'eau mais à faire plutôt en fin d'après midi. Après la balade direction => la plage de Dreambeach! Je ne sais pas exactement combien de temps on a mis, mais ne soyez pas trop pressé, avec l'état de la route (ou de ce qu'il en reste) le trajet ressemble plus à un moto cross qu' à une balade en scoot. Mais bon après tout on est début novembre, il fait beau, chaud, on est bronzé et en pensant à ce qui sont aussi début novembre mais dans le froid, sous la pluie et blancs comme des linges, eh bien le moto cross c'est plutôt cool.

Arrivés à la plage de Dreambeach, on n'attend pas une seconde, en deux temps trois mouvements tout le groupe est à l'eau. Enfin! L'eau est parfaite, froide et limpide, le sable blanc et fin. On en a de la chance quand même. Shooting photo juste à coté sur la plage pour la marque Roxi, Dreambeach, on comprend le nom. Après une longue sieste sur la plage, on est de retour au kos. Malgré la fatigue générale, on se motive pour aller manger, on discute, on rit, on passe une bonne soirée et au lit pour une bonne nuit de sommeil.

Nusa-Lembongan 1816Le lendemain matin, premier pas hors de la chambre, la vue est parfaite. L'eau clair, les bateaux, le vent frais marin. C'est une bonne journée qui s'annonce. Le départ est prévu pour 15h, il faut profiter au mieux de cette dernière journée. Petit déjeuner copieux et tous en route. Au programme plongeon à 11m du haut d'une falaise. Les gars sont hyper motivés, moi beaucoup moins, la plongée à tuba c'est la spécialité de l'île, non? Pas la peine d'essayer vu la motivation générale, de toute façon il faut bien quelqu'un pour prendre les photos, non? Arrivée à la falaise, le site est vraiment magnifique, l'eau est turquoise et limpide, la falaise offre une vue imprenable sur la baie. Tout le monde s'inscrit pour plonger, les premiers sauts sont effectués, bon allez il faut bien se lancer un jour, et puis si je ne le fais pas je risque de le regretter. Je regarde la hauteur, en fait ça n'a pas l'air si terrible. L'eau est profonde, je suis bien entourée en cas de soucis...et puis, je sais que je le regretterai si je ne saute pas, ce n'est que 50 000 Rps, c'est à faire au moins une fois. Premier saut avec Laure à 11m de haut et deuxième saut toute seule à 7m de haut. Sauter du haut d'une falaise, DONE!

     Nusa-Lembongan 0834 - Copie

C'est vraiment à faire, par contre je ne garantie pas l'arrivée, on a compté quelques blessés dans nos rangs. Au final, les gars on eu une bonne idée, en plus le site est magnifique. On y restera jusqu'à 14h, puis retour au kos, le fast boat est à 15h. Je serais bien restée un jour de plus, mais bon la dure réalité me rappelle à l'ordre, je ne suis pas en vacances, et oui lundi il faut aller travailler.

 


Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 04:00

 

LES CONDITIONS DE TRAVAIL

 

La durée légale du travail est fixée à 40 heures par semaine, réparties en fonctions des besoins de l'entreprise mais toujours suite à un accord avec le travailleur. L'employé peut soit travailler 5j/7 à raison de 8 heures par jour ou encore 7 heures par jour, 6 jours dans la semaine. Ces horaires doivent généralement être consignées dans le contrat de travail qui peut être à durée déterminée ou indéterminée. Les contrats s'inscrivent dans le cadre de la législation du travail en vigueur, mais il peut aussi arriver que les conventions collectives ou des négociations individuelles viennent la compléter.

En Indonésie, le salaire minimum diffère d'une province à une autre en fonction de chaque branche d'activité et celui-ci est fixé par chaque gouverneur de province par décret. Les salariés doivent verser une cotisation sociale de 2 % de leur salaire brut mensuel. Le taux des cotisations patronales varie quant à lui entre 7,24 et 11,74 % par mois. Enfin l'âge légal de la retraite en Indonésie est fixé à 55 ans.

 

LE MARCHE DE L'EMPLOI

 

L'Indonésie fait partie de ces pays d'Asie du Sud Est à forte croissance où de nombreux postes sont à pourvoir et des secteurs très prometteurs restent encore à développer. Toutefois suite à la crise économique mondiale qui sévit, le gouvernement Indonésien a décidé que les postes à responsabilité seront en priorité attribués aux locaux à compétences égales avec les étrangers, c'est ce qu'on peut qualifier de discrimination positive. Parmi les secteurs d'avenir, on compte l'hôtellerie et la restauration, le pétrole, l'industrie textile, la grande distribution ou encore l'artisanat. Dans le domaine de l'informatique, l'Artex Studio est une petite entreprise indonésienne implantée à Bali réalisant des images de synthèse et qui propose des stages de développement de sites web.

 

COMMUNIQUER AU BUREAU

 

Bien qu'étant dans une entreprise française et travaillant en majorité avec des francais, la langue de Molière ne suffit pas pour communiquer au quotidien. Au bureau il y a également des employés indonésiens, qui parlent un peu français mais pas de quoi tenir la conversation. Je suis donc confrontée tous les jours à 3 langues, le francais, l'anglais et le bahasa indonesia. Je communique la plupart du temps en français mais mon oreille s'est habituée à entendre plusieurs langues et j'avoue que parfois j'en perd mon latin. J'aime beaucoup travailler dans cette environnement cosmopolite, on ressent vraiment qu'on est à l'étranger et que l'on travaille dans un cadre interculturel. Cela me permet également de pratiquer mon anglais au quotidien, de renouveler mon vocabulaire, d'apprendre à communiquer afin de pouvoir faire passer les informations.Avant d'arriver je craignait de ne pas exercer mon anglais en travaillant avec des français mais en fait même dans une petite structure le fait de travailler avec des locaux nous oblige à pratiquer l'anglais et même parfois une troisieme langue comme ici le bahasa.

 

 

IMG 1719 le bureau où je travaille actuellement, pour Bali Export Asia la branche d'import export de meubles. 

 

DSC 0003le bureau tel qu'il était à mon arrivée. Cette adresse est à Ungasan, à 10min de chez moi.


Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 02:27

 

  ULUWATU

 

Incontournable pour son village de surfers, et son temple parmi les plus sacrés de l'île, Uluwatu est un des incontournables de Bali.

Fondé au XIe siècle et reconstruit 500 ans plus tard, le teDSC 0279mple était réservé aux princes de Denpasar. Aujourd'hui encore le culte n'est réservé qu'à un nombre restreint. La pagode à trois étages aussi appelée meru construite au bord de la falaise domine la mer à 200 m d'altitude. Arrivé au sommet, (prenez votre temps les marches c'est traitre, on en a pas l'impression mais mine de rien c'est du sport) la vue est imprenable et il est très agréable de s'y arrêter un moment après la visite du temple pour profiter de la brise. L'ideal est d'aller visister le temple en debut d'après midi et d'aller ensuite faire un tour sur la plage située à 10 min du site. 

DSC 0293En fin d'après midi le temps est parfait pour la plage, celle-ci n'est d'ailleurs accessible qu'à marée basse via une crique. L'accès se fait à pied, vous aurez encore droit aux marches, il faut descendre sur un village de surfers, quelques boutiques, des warungs (restaurant), des shapers et la fameuse plage. Le spot de surf est pratiquable avec un niveau  confirmé seulement mais on peut admirer la vue sur une des terrasse en bordure de plage.  

 En rentrant vous pourrez aller manger au Warung Salt, un lieux très agréable en bo rdure de route, vous avez le choix entre la cart e et le buffet, la nourriture y est bonne et les plats variés. L 'ambiance y est très détendue, la musique au choix, vous pouvez brancher votre i pod si un morceau vous fait envie. La déco est recherchée dans un style vintage. Sur place également une bibliothèque ou les livres sont en libre échange. Vous pourrez donc venir un livre en poche et repartir avec un autre en contrepartie du votre. Il est agréable d'y faire une escale avant de rentrer mais également d'y passer l'après midi, on ne se lasse pas du lieux.

 

DSC 0287

le sarong permet de couvrir les jambes nues, on peut également porter une ceinture symbolisant la séparation entre le bas du corps considéré comme impur et le haut du corps pur. Les temples ne sont pas accessibles aux femmes enceintes ou ayant leur menstruation.

 


 


Repost 0
Published by Sarah
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Sarah
  • : Chroniques d'une étudiante en stage pour 3 mois à l'autre bout du monde. Bali, la vie ici, l'entreprise, la découverte de l'île.
  • Contact

Profil

  • Sarah
  • Sarah Lechuga, étudiante en école de commerce à l'ECE Bordeaux. En stage pour 3 mois chez Bali entre amis dans l'immoblier.
  • Sarah Lechuga, étudiante en école de commerce à l'ECE Bordeaux. En stage pour 3 mois chez Bali entre amis dans l'immoblier.

Recherche